[AGENCE] Concours : Réhabilitation des placettes du Pelourinho à Salvador da Bahia

Le grand défi qui se pose est de réintégrer le tissu urbain dans le contexte général de la ville à travers la création d’une nouvelle dynamique du lieu.
 
Les lieux : des placettes
La création « d’espaces de vie » favorise le processus de socialisation. Dans ces lieux se produit des rencontres, des échanges, qui permettent l’intégration et la réaffirmation de l’identité et de la diversité culturelle dans ses diverses formes de manifestations. Cela permet également, de créer dans l’environnement, le développement des activités commerciales, de services et de loisirs pour les enfants et les adultes.

Les strates de l’histoire
La beauté de ce projet se trouve dans le dialogue des différentes « strates » de l’Histoire.
Un dialogue équilibré et harmonieux entre les bâtiments existants, la mémoire collective et la nouvelle proposition d’intervention des espaces, consolidant un patrimoine vivant.
Avec la décision dans les années 90 de transformer les cours arrières (privées) en placettes publiques, il y eut un changement radical des dynamiques urbaines de ces zones urbaines. L’appropriation de ces nouveaux espaces s’est faite rapidement mais de manière incontrôlée.
Notre proposition d’intervention insère une nouvelle strate contemporaine, qui vise à améliorer le lieu dans le seul but d’entretenir sa vocation, celle d’un lieu de rencontre et d’échanges artistiques, culturels, etc…
L’idée est d’établir un compromis entre la valorisation de l’architecture historique et l’alliance entre les habitants et les visiteurs qui font la vitalité urbaine du lieu.

evolution     pleins vides

Stratégies d’intervention
Les placettes présentent des caractéristiques distinctes, tant au niveau des usages, de la morphologie, des accès, du relief etc…
Par conséquent, les actions sur chaque espace furent pensées pour potentialiser leurs particularités. Cependant, le concept d’intervention est unique,  répondant à une même identité.

Valorisation des architectures historiques
La forme d’occupation actuelle des placettes préjudicie  considérablement la visualisation architecturale, en plus d’entraver la compréhension de l’espace comme un tout.
Nous avons proposé la suppression de tous les auvents et couvertures existants, qui obstruent les vues sur l’architecture et le paysage et d’aucune valeur esthétique. La proposition prévoit que tout élément construit, même amovible, respecte un vide continu le long des façades historiques, permettant une appréciation libre de l’architecture.
Les niveaux variés des places révèlent le relief accidenté de la région. Par conséquent, notre proposition est de valoriser ces inégalités de niveau par des plateformes connectées par des rampes, le tout souligné par un parcours, une promenade, avec des murs de soutènement au dessin clair et pur.
Les niveaux seront libres d’obstacles, sans motifs décoratifs, minimalistes. Une référence neutre afin de ne pas encombrer les lieux et de valoriser l’architecture alentour. Une réalisation dont la caractéristique esthétique sera l’unité. Les niveaux auront un seul matériau, de deux tailles différentes afin de s’adapter aux différences de niveaux et aux découpes.

Calepinage     Nouvelle topographie

Le parcours de l’eau
Les grandes villes brésiliennes, historiquement et pour de nombreuses raisons, présentent de forts conflits avec les caractéristiques climatiques du pays, qui sont parfois très vigoureuses, notamment les fortes pluies. La mémoire collective de ces conflits, inhibe une relation plus harmonieuse avec les eaux.
Par conséquent, pour résoudre la question technique, nous avons proposé de revoir le réseau de drainage des eaux pluviales avec les dimensions appropriées.
Dans le domaine du symbolique, nous proposons la création d’un réseau de canaux de drainage ouverts, des chemins d’eau, raccordés à des petites sources.
Ces chemins d’eaux sont déployés le long des murs de soutènement et se jettent, au moyen d’une fente, au niveau inférieur.  Les deux chemins linéaires créés un parcours bordé par de petites chutes, qui interrompent les murs avec un rythme visuel associé au son agréable de l’eau, et créant un contact direct avec les visiteurs. L’eau n’est plus mis au ban, au contraire, elle fait partie intégrante du projet.

Cheminement de l'eau     Coupe schématique

 

Place Pedro Arcanjo                                                                                                                                                                      

Plan Pedro Arcanjo petitCoupes Pedro Arcanjo petitPers' Pedro Arcanjo1 petitPers' Pedro Arcanjo2 petit

 

Place Quincas Berro D’Agua                                                                                                                                                         

Plan Quincas Berro d'Agua petitCoupes Quincas Berro d'Agua petitPers' Quincas Berro d'Agua2 petitPers' Quincas Berro d'Agua1 petit

 

Place Tereza Batista                                                                                                                                                                        

Plan Tereza Batista petitCoupes Tereza Batista petitPers' Tereza Batista2 petitPers' Tereza Batista petit

Comments are closed.

Thanks for downloading!

Top